« Leçons des Oies », un modèle d’Intelligence Collective

Avez-vous jamais assisté à une migration d’oies sauvages dans le ciel ?

Spectacle étonnant, n’est-ce pas ? Ces oiseaux volant en formation en V, réglée comme du papier à musique et faisant retentir leurs cacardements dans le ciel …

Et… quel rapport avec l’intelligence collective, me diriez-vous ?

Avez-vous entendu parlé des « Leçons des oies » du Dr. Robert McNeish qui nous rapporte un bel exemple de la « cohésion d’équipe » des oies pour optimiser leurs chances d’atteindre collectivement leur but ?

Voici une traduction de « Lessons from the Geese » [1] et regardons comment nous pouvons l’utiliser en matière d’intelligence collective.

Les battements d’ailes des oies en tête de formation créent un courant d’air ascendant pour celles qui suivent. En volant en formation en V, le groupe peut couvrir 71% de distance supplémentaire, alors qu’un individu isolé n’en serait pas capable.

Chaque fois qu’une oie s’écarte de la formation, elle subit la résistance de l’air qui exige plus d’efforts. En se repositionnant à l’intérieur de la formation, elle peut être de nouveau portée par le courant ascendant des battements d’ailes de l’oie qui la précède.

Utilisons la synergie créée par le groupe pour dépasser nos limites. En partageant un objectif commun, nous pouvons l’atteindre plus facilement et plus rapidement avec un minimum d’efforts.

Lorsque l’oie de tête est fatiguée, elle se remet dans la formation et une autre prend sa place. Les oies derrière cacardent pour les encourager à maintenir leur vitesse de croisière.

Dans une équipe engagée et ayant une vision claire de l’objectif à atteindre, chaque membre peut prendre le « lead » pour maintenir le cap en cas de difficultés. Et dans ces moments difficiles, il est bon de soutenir ses collègues par des encouragements.

Lorsqu’une oie est malade ou blessée en vol, elle quitte la formation pour se poser quelque part, accompagnée de deux autres oies qui lui apportent soutien et protection. Ses deux compagnes restent avec elle jusqu’à ce qu’elle soit de nouveau capable de voler pour repartir ensemble. Si, d’aventure, cette dernière meurt, alors les deux oies reprennent leur vol pour intégrer une autre formation ou rattraper le groupe de départ.

La solidarité et l’entraide sont de mise dans des moments de « coups durs ».

Pour illustrer la mise en pratique de ces « Leçons des oies », regardez dans cette courte vidéo comment un coach sportif anglais l’a utilisé pour entraîner ses jeunes recrues à l’excellence du jeu d’équipe.

Let’s start great and finish brilliant!  [2]

Coach de football anglais

[1] « Lessons from the geese » a été écrit en 1972 par le Dr. Robert McNeish

[2] Commençons par être bons et finissons excellents !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *