L’Hypnose, un phénomène neurobiologique

L’hypnose est une fonction naturelle et normale du cerveau. C’est une technique qui a évolué pour nous permettre de mener des actions de routine tout en nous engageant profondément dans ce qui compte pour nous, explique David Spiegel [1].

Une étude menée par des chercheurs de la faculté de médecine américaine de Stanford démontre que l’hypnose est un phénomène neurobiologique [2] : le cerveau se modifie lorsque nous sommes dans un état d’hypnose, appelé aussi « état de conscience modifié ».

Dans le cas d’un blocage non conscient, il est utile de parvenir à cet « état de conscience modifié » pour nous ouvrir la voie vers l’Inconscient, cette partie de notre cerveau qui n’est pas accessible en état de conscience ordinaire.

Nous pouvons alors y découvrir nos mécanismes de défense non conscients [3] et y trouver les ressources nécessaires afin de mettre en place les changements désirés.

L’hypnose fait partie des outils de « thérapies brèves » dont l’efficacité est éprouvée sur le stress et les troubles somatiques liés, telles que l’insomnie, l’anxiété, les compulsions, etc.


[1] David Spiegel, M.D., est président associé de psychiatrie à l’Université de Stanford […]. Il dirige le Stanford Centre sur le stress et la santé et est « l’un des experts les plus respectés de la nation dans les utilisations cliniques de l’hypnose ». Source : Wikipédia en anglais

[2] Brain Activity and Functional Connectivity Associated with Hypnosis, Heidi Jiang  Matthew P. White,  Michael D. Greicius,  Lynn C. Waelde,  David Spiegel.  Cerebral Cortex, Volume 27, Issue 8, 1 August 2017, Pages 4083–4093

[3] Pour lutter contre l’angoisse notre inconscient élabore des stratégies pour se protéger. Le mécanisme de défense est un instinct de survie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *