Qu’est-ce que l’hypnose ?

Comment tenter d’expliquer l’Hypnose sans parler du Conscient, de l’Inconscient et de l’état de conscience modifié (EMC) ?

Comment décrire l’état de conscience modifié, appelé aussi état hypnotique, ou état de transe hypnotique, sans évoquer l’état de rêverie… vous savez cet état qui s’invite quotidiennement, à l’improviste, dans nos pensées, lorsque nous marchons dans la rue, nous lisons, nous conduisons, nous voyageons dans les transports en commun…

Et peut-on encore présenter l’hypnose sans mentionner le rôle de nos émotions dans la stimulation de nos énergies ou, à l’inverse, dans leur blocage ?

Le Conscient

Le Conscient est la partie de nos actes volontaires, réfléchis et raisonnés du quotidien. Il s’active au moment du réveil jusqu’à l’endormissement.

Cette partie du « Je-ne-crois-que-ce-que-je-vois » ou « je-veux-garder-le-contrôle-sur-tout » est pragmatique, cartésienne, rationnelle, analytique, dans le jugement.

Par exemple, pendant que vous parcourez des yeux ces lignes, votre esprit critique s’active pour décider et juger de la pertinence de l’information, évaluer sa qualité et son intérêt, se référer à d’autres connaissances.

Le Conscient traite quelques informations à la seconde. Il ne retient que ce qui est strictement nécessaire à l’activité du moment.

Enfin, le Conscient utilise différents canaux pour s’exprimer : la voix, le langage des signes, les arts, etc.

L’Inconscient

Imaginez un méga disque dur dans lequel sont mémorisés, nos expériences de vie, vécus émotionnels (positifs et négatifs), créativité, imagination, conditionnements, automatismes, rituels, réflexes, croyances, apprentissages, savoirs, capacités, injonctions … et bien d’autres choses encore !

L’Inconscient gère aussi les fonctions physiologiques du corps tels que les battements de cœur, la respiration, la température corporelle, la déglutition, la digestion, la marche, les micro-mouvements involontaires, le langage non-verbal (ou langage du corps), les baillements, les battements de paupières, etc.

Son langage est imagé, métaphorique. Il envoie des messages codés au travers des rêves éveillés ou nocturnes, des ressentis dans le corps, des émotions, des actes manqués, des lapsus, de l’intuition, des symptômes physiques (douleurs, maux, maladies).

En journée, pendant que nous sommes en pleine activité physique ou intellectuelle, l’Inconscient se manifeste discrètement à nous en faisant vagabonder nos pensées, emmenant notre esprit vers un moment fugace de rêverie… nous donnant l’impression d’« être là sans être là »… et modifiant notre perception du temps…

L’Inconscient traite et enregistre des milliers de données à la seconde, en arrière plan du Conscient. Ce qui signifie que pendant que vous vous efforcez de mémoriser ce que vous pouvez, l’Inconscient a déjà stocké un nombre incalculable de données. Sous hypnose, il est possible de ramener à la conscience des détails non perçus par le Conscient.

Ainsi que le disait Milton Erickson, psychiatre et psychologue américain et père de l’Hypnose Ericksonienne,

« Votre Conscient est très intelligent, mais, à côté de votre Inconscient, il est limité ! » 

Lorsque qu’il y a conflit entre Conscient et Inconscient, c’est l’Inconscient qui l’emporte. N’avons-nous pas tous dit, un jour, « je suis motivé.e (conscient) mais je ne sais pas pourquoi (blocage inconscient) je n’arrive pas à me mettre en mouvement. » ?